Adjatay, Prince des Frissons parfumés

 

Une sensualité au versant sombre et charnel, une gourmandise interdite qui luit d’une saveur nacrée dans l’ombre d’un puissant Djinn, Adjatay, Prince des frissons parfumés.
« Cueillie à Grasse en été, j’ai oublié cette fleur de tubéreuse blanche innocente dans une simple sacoche en cuir. Las, elle refusa de mourir et pendant des jours, sa chaleur entêtante s’acharna à réveiller les notes endormies du cuir aux accents de musc animal.» Alexandra s’est emparée de l’idée pour la transformer, l’apprivoiser et lui donner une forme de sillage, sauvage mais élégant, tendre mais bruyant, indomptable, hypnotique.

Un rituel dangereux enturbanné par les méandres des effluves narcotiques.

 

Jean-Claude EllenaParfumeur
ParrainageParrainez un de vos proches !
Où et quand ?Un resto en hiver